Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/05/2014

Carnet de route du CESP au Bénin

Dimanche 13 avril

Ce matin on part direction visite du Roi de Natitingou! Arrivés là-bas, on nous a réservé un accueil chaleureux et nous avons pu poser toutes nos questions au Roi. Nous avons même eu la chance de rencontrer ses fils qui sont venus l’aider à expliquer le pouvoir que détient le Roi.P1190002.JPG

Il nous a offert de la boisson locale le “Tchoukoutou”, nous avons tous bu dans le même bol que nous nous faisions passer. Nous lui avons demandé si il existait une musique spéciale qui annonçait son arrivée et ils nous l’ont joué. Ce fut un moment chargé en émotion grâce au rythme de la musique. Nous avons ensuite quitté la maison du roi et nous avons été manger.

 

P1190008.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet après-midi fut une après midi de détente. En effet, nous nous sommes rendus à la cascade de Kota(bon nous avons du marcher un peu mais ca en valait la peine)... Nous y sommes restés plus de trois heures et avons bien profité de l’eau... Tout le monde s’est mouillé, même les profs et les conducteurs de bus.100_4001.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100_3994.JPG

 

100_3981.JPG

 

 

 

 

Nous avons ensuite pu nous reposer quelques heures à l’hôtel avant d’aller manger. Une bonne nuit nous attendait, en tout cas dans notre chambre, cette fois-ci.Nous étions tous fatigués.

Marie

Carnet de route du CESP au Bénin

SAMEDI 12 AVRIL

Le vendredi on a dormi chez les correspondants. Je me suis réveillée à 7h et j’ai réveillé Louise (ma correspondante) car il faisait vraiment très chaud.

Sa « maison » est une pièce de 5m2 où il y a son lit (de deux personnes), une petite fenêtre, une toute petite télévision avec 3 antennes, deux fauteuils bas en osier et une bassine pour aller chercher de l’eau.

P1180199.JPG

 

Après mon réveil, je suis allée prendre ma douche (« cabine » de 1m2 qui sert de douche et de toilette). Pour cela, j’ai dû prendre un seau d’eau que j’ai dû verser sur moi. Ensuite j’ai déjeuné seule pendant que ma correspondante était au magasin : j’ai bu de la Ricorée et j’ai mangé un bout de baguette sans rien dessus.

Lorsque ma correspondante est revenue, nous sommes allées rejoindre une partie du  groupe : nous avons marché environ 40 minutes sous un soleil de plomb pour aller chez un vendeur de cd pour y rester seulement 5 minutes. Ensuite, retour de… 40 minutes.

Nous sommes allées chez la meilleure amie de ma correspondante. Nous étions dans son salon (pièce de 4mà au moins 10 personnes). On est restés là de 11h30 à 15h30 à ne rien faire à part parler, rire, regarder Kirikou et manger des Spaghetti.

P1180203.JPG

 

A 16h, rendez-vous avec tout le groupe à la mairie. En attendant les retardataires, nous avons parlé et ri. Puis, un homme est venu chercher deux Yovo (blanches) pour tourner dans le clip d’une chanteuse. J’ai donc été dansé avec Pauline. Quels fou-rires ! On avait l’air ridicule car on devait danser au ralenti et faire des mouvements de bras. La vidéo passera donc sur le groupe « Success Saint-David » … j’ai hâte de voir ça !

P1180264.JPG 

 

 

Nous avons ensuite dit au revoir à nos correspondants et nous sommes partis à l’auberge pour prendre une douche. Après ça, nous sommes allés à l’orphelinat et nous avons encore fait des danses : j’aurai aimé rester encore plus longtemps !

 

Pour le souper, nous sommes allés dans le restaurant de l’évêché. Menu : saucisse, choux, frites. C’était vraiment délicieux !

Retour à l’auberge et … dodo bien mérité !

Mylène

 

A demain pour notre récit dominical très culte en matinée et détente l’après-midi, le tout conté par Marie

04/05/2014

Carnet de route du CESP au Bénin

Vendredi 11

Le Centre de Santé de Natitingou nous ouvre et nous montre ses capacités et ses limites. Tous les moyens sont là mais pas toujours bons, mais ils existent…

100_3841.JPG

100_3843.JPG

100_3842.JPG

 

 

 

Entretemps une visite éclair se profile pour Bruno et Grégoire chez le couturier. Le chef couturier prend les mesures pour notre premier habit africain. Il enchaîne les mesures comme on remplit un bulletin de loterie.Espérons qu’il ne confonde pas le tour de hanche avec celui de la tête.

 

P1180179.JPG

Après-midi. L’angoisse, l’appréhension, la peur mais aussi la joie se lisent sur les visages  de certains au moment de se joindre avec son correspondant.

 

P1180190.JPG

P1180197.JPG

Chacun part dans l’inconnu, vite rattrapé par l’agitation de la ville.

P1180184.JPG

Comment se sont  passées ces 24 heures de vie communautaire, directement imbriquée dans le jiron familial ?

 

Réponse demain dans le récit de vie du samedi !P1180195.JPG